Scrap'Odile

Scrapbooking : passion dévorante - Mais aussi : un peu de broderie, un peu de cuisine, mes lectures, les films ... et mes humeurs !

samedi 16 septembre 2017

La série de Nicci French

Avant de partir en vacances j'ai fait le plein de livres. Et en faisant mon choix, je me suis rendue compte que Nicci French avait publié une série : lundi - mardi - mercredi - jeudi - vendredi - samedi. Et que j'avais lu "Mardi - Le jour où les vieilles dames parlent aux morts" ICI (En fait une amie me l'avait offert). J'aime beaucoup les polars de Nicci French

Je les ai donc tous achetés. Je suis en train de terminer " Ténébreux Samedi - Au bord de l'abîme". Bien entendu j'attaquerai le dernier Millenium (même si j'avai dit à la lecture du précédent que je ne le ferais probablment pas - bah! je lui laisse une nouvelle chance) .

lundi

Lundi mélancolie - Le jour où les enfants disparaissent

La photo de Matthew, 5 ans, fait la une de tous les journaux : l'enfant a disparu à la sortie de l'école quelques jours auparavant, sans laisser de traces.
Dans son cabinet, la psychanalyste Frieda Klein est témoin d'autres drames, ceux qui se jouent dans l'esprit de ses patients. Comme Alan, cet homme très perturbé qui lui confie son rêve : un enfant, roux comme lui, qui serait son fils. Curieusement, cette description correspond trait pour trait au petit Matthew. Frieda aurait-elle reçu sur son divan les confidences d'un kidnappeur d'enfant ? Elle avertit le commissaire Karlsson en charge de l'affaire, mais il refuse de la prendre au sérieux ...
Persuadée qu'elle doit découvrir la vérité et retrouver Matthew, Frieda va essayer de percer les pensées les plus intimes d'un psychopathe. Pendant que près de là, dans les ténèbres, un petit garçon effrayé se demande si quelqu'un viendra jamais le délivrer de son cauchemar ...

 

 

mercredi

Maudit Mercredi - Le jour où les jeunes filles rencontrent la mort

Ce mercredi-là en rentrant chez elle, la petite Dora Lennox n'a pas retrouvé sa maison, son goûter, sa mère et son chat, mais une terrible scène de crime. Ruth Lennox, épouse et mère aimée, a été sauvagement assassinée. Pour l'inspecteur divisionnaire Karlsson, c'est un cas infernal : qui pourrait en vouloir à cette femme modèle, aide-soignante charitable et voisine exemplaire ? 
Errant de pistes improbables en accusations fortuites, son équipe se désespère... jusqu'à ce que l'image de ce bonheur idyllique s'effrite. Dépassé par les mensonges de cette famille meurtrie, Karlsson a besoin de Frieda Klein. 
La psychothérapeute est mêlée à l'histoire lorsque sa nièce se prend d'amitié pour Ted Lennox, fils de la victime. Diminuée et traumatisée, Frieda hésite à collaborer avec la police, d'autant qu'elle enquête en même temps sur la disparition d'une jeune fille dont le cas n'est pas isolé.
Peu à peu elle déroule le fil menant à un meurtrier resté longtemps impuni. Mais elle sait mieux que quiconque, alors que Dean Reeve l'épie toujours dans l'ombre, que poursuivre un tueur en série c'est parfois engager avec lui une relation périlleuse et sans retour.

jeudi

Terrible jeudi - Le jour de l'innocence perdue

Il y a vingt-trois ans, Frieda quittait Braxton sans un regard en arrière. Devenue psychothérapeute, elle pensait avoir tiré un trait définitif sur le traumatisme de sa jeunesse. Les révélations de Becky, sa nouvelle patiente, vont pourtant rouvrir en grand les portes de son passé. 
Des similitudes apparaissent immédiatement, Becky est une adolescente de Braxton fragile et incomprise. Et ce n'est pas leur seul point commun : toutes deux ont perdu leur innocence trop tôt, trop vite, dans des circonstances étrangement semblables. 
Et si elles étaient victimes du même agresseur ? Et si d'autres jeunes filles avaient subi le même sort ? Frieda est désormais prête à affronter la vérité que personne ne veut entendre. De retour sur les lieux du crime, elle va enfin faire la lumière sur cette terrible nuit du 11 février 1989...

 

 

 

vendredi

Cruel vendredi - La fin approche

Londres, un vendredi de juin. Un cadavre méconnaissable est repêché dans la Tamise. À son poignet, un bracelet d’hôpital portant le nom de la psychothérapeute Frieda Klein... Interrogée, celle-ci identifie la victime : il s’agit de Sandy, son ex-compagnon. La police la soupçonne aussitôt de meurtre. Frieda prend alors une décision radicale : elle organise sa disparition, change d’apparence et de domicile, coupe tout contact avec ses amis, et mène sa propre enquête. Dans son esprit, le meurtrier ne peut être que Dean Reeve, l’homme qui la suit comme son ombre, à la fois pervers et malsain.
Mais tandis qu’elle plonge dans le passé de Sandy et de son entourage, ses certitudes s’estompent peu à peu… 

Mon avis : Pas toujours de qualité égale, malgré tout j'ai énormément de plaisir à suivre les aventures de Frieda Klein et des personnages qui gravitent autour d'elle.

Posté par OdileGermaneau à 18:41 - Un livre ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire