Scrap'Odile

Scrapbooking : passion dévorante - Mais aussi : un peu de broderie, un peu de cuisine, mes lectures, les films ... et mes humeurs !

jeudi 28 juin 2018

Le Trouvère

Avec cette sortie c'est une grosse envie que j'assouvie. Cet opéra de Verdi est certainement celui que je préfère parmi tous ceux que je connais. Aussi lorsque j' ai vu qu'il étatit programmé à l'Opéra Bastille, je n'ai pas résisté bien longtemps.

images (1)L'argument :

Une bohémienne, accusée par le comte de Luna d'avoir jeté un sort sur son jeune enfant malade, a été brûlée vive. Azucena, sa fille veut la venger; elle enlève un des deux fils du comte pour le tuer, mais elle se trompe, et c'est son propre enfant qu'elle jette dans une fournaise ardente. Elle fait de l'autre un trouvère, qui grandit à ses côtés, se croyant son fils, sous le nom de Manrique.
Le comte de Luna est mort. Son fils est l'héritier de son nom et de sa fortune. Celui-ci aime la belle Léonore et veut l'épouser. Mais elle lui préfère un jeune aventurier qui n'est autre que Manrique. Le puissant comte de Luna emploie la force pour vaincre la résistance de Léonore. Il fait enfermer Manrique dans une tour avec la bohémienne.
Léonore, pour sauver son amant, dit au comte qu'elle cède à ses désirs; puis elle va trouver Manrique dans son cachot pour lui proposer de fuir; elle sera prisonnière à sa place. Il refuse et Léonore qui a pris du poison pour échapper au comte tombe à ses pieds et meurt.  Le comte arrive alors, il donne l'orde de conduire Manrique au supplice et il traîne la bohémienne près d'une fenêtre afin qu'elle assiste à l'exécution de Manrique. "C'était ton frère, s'écrie t'elle au comte; ma mère tu es vengée !"

Edit du 29 juin : Quelle délicieuse soirée nous avons passé hier soir. Même si le ténor (Roberto Alagna) a eu quelques petittes faiblesses et qu'une grève a privé les spectateurs des décors. Le tout rattrapé par la voix merveilleuse de la bohémienne !

Posté par OdileGermaneau à 19:30 - Une sortie ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire